Aller au contenu principal

Année académique

2021-2022

03.05.2022

L’augmentation de la fréquence des diagnostics d’autisme suggère que les diagnostics actuels manquent de spécificité. Les faux positifs résultent en une inflation de la prévalence, et limitent la recherche étiologique et sur les interventions.

Je m'inscris

Inscription ouverte jusqu’au 04.05.2022

Informations

Défini initialement comme un trouble bien délimité, l’autisme a été ensuite conceptualisé comme un spectre de troubles et plus récemment comme un trait représentant une variation extrême du développement normal.

 L’utilisation mécanique des questionnaires et outils diagnostiques standardisés peut conduire à un manque de spécificité et même à des erreurs diagnostiques. Les conséquences de ces variations dans la définition et la méthodologie d’évaluation de l’autisme sur la prévalence, la recherche étiologique et l’évaluation des traitements seront illustrées et discutées.

Pour limiter les conséquences négatives de cette inflation du diagnostic d’autisme, certains auteurs ont récemment préconisé un retour à une définition restrictive du diagnostic (prototypique), réservée aux ”experts”. Cette proposition soulève cependant d’autres problèmes qui seront examinés.

Intervenant.e(s)

Prof. Eric Fombonne, Professor of Psychiatry, Director of Autism Research at the Institute for Development & Disability, Departments of Psychiatry, Pediatrics & Behavioral Neuroscience

Public

Réservé aux professionnel.le.s

Crédits

Le suivi de cette conférence donne droit à 2 crédits

Dates

Mardi 03.05.2022, 8h30 - 10h00

Lieu

AGORA

Rue du Bugnon 25A
1005 Lausanne

Suivi en visioconférence également possible

Prix

Gratuit

Formalités

Inscription en ligne obligatoire.

Lien de connexion à la visioconférence 

Renseignements :
SUPEA
Mme Céline Rodriguez
Secrétaire de direction
Courriel
021 314 74 85